• Vers la fin du XIIè siècle, une église abbatiale a été édifiée. 

     

    Au début du XIIIè siècle, accolé à l’ouest de la première abbaye romane, un cloître de style gothique est progressivement construit. Autour de celui-ci, on trouvait la salle capitulaire, ouverte directement sur le cloître, un réfectoire alimenté par la Fontdouce, la cuisine et juste au-dessus de la salle capitulaire, le dortoir des moines.

    Espace de transition entre le cloître et l'extérieur, le couloir parloir nous dévoile la même richesse architecturale que la salle capitulaire sa contemporaine.

    L’abbaye connaît son apogée à partir de cette époque : en plus de ses prieurés (la Grainetière en Vendée et la Tenaille près de Pons), elle possède des terres dans un rayon de 100 km, incluant des salines sur la côte. Ses moines, dont le nombre a du fortement s’accroître, vivent dans une certaine opulence.

     

     

    au grand air 005

    au grand air 011

     

     

     

    vacances 2008 de A à Coulon, Dieppe et Gaillefontaine 033

     

    vacances 2008 de A à Coulon, Dieppe et Gaillefontaine 032


    10 commentaires
  • L'abbaye vivante du Bec-Hellouin. Au pied de la rivière du Bec (petit ruisseau en Gaulois) se dresse l'abbaye du Bec-Hellouin. Haut lieu de la spiritualité au Moyen-Age, elle est toujours habitée par les moines et très active sur le plan religieux et artistique.

     

    En 1034, le chevalier Herluin, blessé lors d'une bataille, prend la décision de se consacrer à la vie monastique. Il se retire en tant qu'ermite en Haute-Normandie. Il y fonde un établissement religieux et plusieurs compagnons l'y rejoignent. Le manque d'eau les pousse à s'installer au bord de la Risle. Ils sont chassés par des inondations et s'établissent finalement à côté du Bec. C'est ainsi que naît l'abbaye du Bec-Hellouin, qui signifie "ruisseau d'Herluin".

     

    Depuis 60 ans, les lieux sont rendus aux moines et la communauté bénédictine y développe une activité artisanale de céramiques. Pour les voir et/ou les acheter en ligne cliquez ici link vous dirigerez sur "artisanat monastique et boutique.

     

    Le domaine est ouvert aux visiteurs mais les bâtiments de la communauté restent inaccessibles. La tour St Nicolas domine l'abbaye, bâtie au XVème siècle, cette tour carrée, de style anglo-normand, devait faire office de clocher à lourdes cloches mais elle n'a jamais abrité de cloche.

     

    D1000079.JPG

     

     

    Bec HellouinVoici le Bec et son moulin rudimentaire à deux pas de l'abbaye


    6 commentaires
  • L'abbaye bénédictine du XIIème siècle et jardin monastique de 4 hectares parmi les plus beaux du Nord de la France. Alliance d'art, d'histoire et de nature. Site touristique et culturel situé à 10 kms à l'ouest de Rouen. En 1659 arrivent des moines mauristes qui édifient les jardins.

     

    Il n'y a plus de moines depuis 1790.

     

    Patrimoine 0007

     

     

    Patrimoine 0054

    Patrimoine 0076

    Patrimoine 0058

     

    Patrimoine 0062


    12 commentaires
  •  

    vacances 2008 de A à Coulon, Dieppe et Gaillefontaine 042

     

    L' abbaye de Fontevraut est une abbaye royale ne dépendant d'aucun ordre. Fondée en 1101, située près de Saumur en Anjou.

    Des hommes et des femmes étaient accueillis dans des couvents séparés. Dirigée exclusivement par des abbesses.

     

    Henri II de Plantagenêt, Richard Coeur de Lion ont toujours leurs gisants ainsi qu'Isabelle d'Angoulême et Aliénor d'Aquitaine.

     

    En 1804, l'abbaye de Fontevraud devient l'établissement de détention le plus dure de France. Les prisonniers faisaient des boutons en nacre, des gants, des filets, des couvertures pour l'armée. Il y avait deux décès par semaine !

     

    En 1942, il y avait 1600 prisonniers dont 350 femmes et 100 enfants.  Le 1er juillet 1963 le centre de détention ferme et depuis l'abbaye est devenue un monument historique.

     

     

     

    Chinon et autre 023

     

    Aliénor tient dans ses mains un livre ouvert pour rappeler qu'elle fut sa vie durant l'amie des poètes et des troubadours


    6 commentaires
  • L'abbaye de Mortemer, fondée en 1134 par Henri 1er Beaucler est entourée de contes et légendes liés à l'abbaye. Un musée des légendes et fantômes a même été installé en 1985 dans les sous-sols.

     

    Il y a la légende de Mathilde, la Dame blanche ; celle de la Garrache, femme louve ; celle du chat Goublin,  celles de la fontaine des célibataires et des 4 moines fantômes du cellier, le logis hanté.

     

    mais il faut s'y rendre ... à Lisors près de Lyons-la-Forêt dans l'Eure.

     

    img030

     

     

    img028

     

    img029

    Ces photos ont été prises par un appareil argentique par mes soins en 2004. Ces photos étaient panoramiques.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique